Sur Mars, Curiosity découvre une étrange ouverture dans la roche

Vues : 65
0 0
Durée de lecture :2 Minute, 24 Secondes

Présent sur Mars depuis bientôt 10 ans, Curiosity poursuit ses investigations dans le cratère Gale. Le 7 mai dernier, le rover a capturé une image intrigante qui évoque l’entrée d’une grotte. L’ouverture présente une forme parfaitement rectangulaire, et semble avoir été façonnée par un maçon.

Il est difficile de savoir comment s’est formée cette étrange ouverture. En analysant l’image depuis un plan plus large (photo ci-dessous), l’énigmatique entrée semble mesurer quelques dizaines de centimètres de hauteur. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’une construction artificielle conçue par une quelconque forme de vie martienne. Son origine est très certainement géologique, et remonte à l’époque où la planète Mars était beaucoup plus humide. La région inspectée actuellement par Curiosity était alors ensevelie sous plusieurs mètres d’eau liquide.

Les illusions d’optiques sont nombreuses sur la planète Mars, et ce n’est pas la première fois qu’un rover observe d’étranges formes dans les paysages martiens. Ce phénomène appelé « paréidolie » consiste à identifier une forme familière (un visage, un animal, etc.) dans un paysage, des nuages, un rocher ou encore de la fumée.

Depuis quelques semaines, Curiosity peine à évoluer dans son environnement, qui ne lui fait aucun cadeau. Le 13 avril dernier, Curiosity a coincé temporairement l’une de ses roues très abîmée dans un rocher de la planète rouge. De quoi donner quelques sueurs froides aux ingénieurs qui dirigent le robot à quelques millions de kilomètres de là.

Ce n’est pas la première fois que Curiosity rencontre des difficultés sur son itinéraire. Début avril 2022, la NASA a décidé de faire un détour après avoir aperçu des rochers qui évoquent la peau d’un alligator sur leur route. Là aussi, il s’agissait bien sûr d’une paréidolie. Un itinéraire alternatif a finalement été trouvé pour éviter ces cailloux tout en continuant d’explorer le mont Sharp, la montagne située au centre du cratère Gale.

Au fil des découvertes, et des quelques kilomètres parcourus, les terrains traversés par Curiosity dans le cratère Gale se sont révélés plus dangereux que prévu. « Il faut bien s’imaginer qu’il n’a pas plu depuis des milliards d’années. Les roches sont sculptées par le vent. Si elles étaient sur Terre, il ne faudrait pas marcher dessus, elles pourraient vous découper les chaussures ! » avertit William Rapin, chercheur à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie.

Le 6 août prochain, Curiosity fêtera ses dix ans sur Mars. Depuis son arrivée en 2012, le petit robot de la NASA n’a pas chômé. Il a parcouru plus de 27 kilomètres et a envoyé près de 920000 photos. Mais l’engin commence à fatiguer. Des images publiées en janvier dernier par la NASA montrent en effet que les roues de l’engin, composées d’un alliage d’aluminium, sont parsemées de trous, ce qui témoigne de l’usure avancée de l’engin d’exploration. Espérons que cette avarie ne l’empêche pas d’aller au bout de sa mission dont la fin est programmée pour 2026.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2022 Eburnews Media
Previous post BGFIBank réalise un bénéfice de 46 milliards FCFA en 2021
Next post Depuis Séguéla, Guikahué (PDCI) raconte ses relations ‘’chasser-croiser’’ avec Amadou Soumahoro (RHDP)

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :