NBA: Boston rejoint Miami après un match de haut vol!

Vues : 25
0 0
Durée de lecture :3 Minute, 26 Secondes

NBA – Les Celtics ont fait vivre un calvaire aux Floridiens au cours d’un nouveau match à sens unique dans cette série, remporté 102-82 par les locaux.
Comme c’est étonnant ! Euphoriques dans le Game 2 lorsqu’ils ont égalisé à Miami (127-102), les Celtics étaient redescendus de leur petit nuage à l’occasion de leur retour au TD Garden, vivant notamment un cauchemar en première mi-temps en comptant jusqu’à 26 points d’écart pour finalement s’incliner 109-103.

Quel scénario allait donc bien pouvoir revêtir ce Game 4 ? Comme on pouvait s’y attendre, ce fut au tour de Boston de reprendre les commandes du jeu. Et comme lors des deux derniers matchs, ce fut l’occasion d’une démonstration de force impressionnante !

Les locaux ont en effet pris le match par le bon bout, entre les coups d’éclat de Derrick White, l’impact de Robert Williams III des deux côtés du parquet et la maestria d’un Jayson Tatum retrouvé.

En délicatesse avec son épaule droite, « JT » s’est tout de même offert un gros alley-oop pour valider l’entame parfaite des siens, alors que le score affichait 16-1 ! Le Heat a clairement touché le fond en ratant ses 14 premières tentatives dans le jeu puis en se retrouvant mené 29-11 après 12 minutes suite à un 3-points de Payton Pritchard et trois lancers de Jayson Tatum.

Jaylen Brown et Grant Williams de loin ont pris le pli de la paire Tatum-Williams III afin d’enfoncer le clou avant la pause, malgré tous les efforts de Victor Oladipo (18 de ses 23 points), accompagné en fin de période par le 3-points de Kyle Lowry et le 2+1 de Bam Adebayo, auteur de sa troisième faute dans la foulée.

À -24 à la mi-temps (57-33), les Floridiens avaient eu un bon aperçu lors du match précédent de la recette pour se relever d’une première mi-temps contrairement ratée. Sauf que contrairement aux Celtics dans le Game 3, le Heat n’a pas eu de réaction d’orgueil, faisant le choix de la raison et de la sagesse afin de conserver ses forces en vue du Game 5 à l’American Airlines Arena.

La reprise a en effet été marquée par l’impact défensif du duo Horford-Williams III et la justesse des attaques conclues par les « Jay’s », Tatum et Brown (73-42). À +24 à 12 minutes de la fin après un 3-points de Jayson Tatum, Boston a pu conclure sans trembler pour l’emporter 102-82 tandis que le TD Garden s’est enflammé jusqu’à la fin, entre le 3-points et le contre d’Al Horford et les paniers de Payton Pritchard. Rendez-vous demain à Miami pour la suite !

CE QU’IL FAUT RETENIR
– Historique. Histoire de mesurer l’ampleur du désastre en premier quart-temps : jamais, dans son histoire en playoffs, le Heat n’avait aussi peu scoré lors des 12 premières minutes d’un match avec 11 petits points inscrits, à 3/20 au tir ! La rencontre n’aurait pas pu débuter plus mal pour les hommes d’Erik Spoelstra qui ont attaqué par un 0/14 au tir jusqu’à ce que Victor Oladipo ne stoppe l’hémorragie. C’était déjà trop tard…

– Une défense intraitable. Les Floridiens ont senti passer le retour au jeu de Robert Williams III. Privé de Game 3 à cause de douleurs au genou, le pivot des Celtics a tout simplement été impérial avec sa force de dissuasion et ses contres, sans parler de son apport en attaque à la finition. À ses côtés, il a aussi pu compter sur le métier d’Al Horford, également très précieux dans l’entreprise défensive des locaux, à gratter tous les ballons, à faire sentir sa présence aux intérieurs adverses et à gober des rebonds. Un vrai processus de destruction qui a parfaitement fonctionné pour Boston. Miami pointait à 52 points après trois quart-temps, le tout sans Marcus Smart, le meilleur défenseur de la saison, touché à la cheville.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2022 Eburnews Media
Previous post La SOLIBRA perd en bourse 46 milliards FCFA en quelques jours après la rupture avec Coca Cola
Next post Renouvellement des bases de la Fesci: Sié Kambou, candidat, veut être ‘’l’esclave’’ des étudiants

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :