Mbappé sur sa prolongation au PSG : « J’ai fait le choix de la France »

Vues : 78
0 0
Durée de lecture :3 Minute, 50 Secondes

En marge de sa conférence de presse donnée au côté de Nasser al-Khelaïfi, Kylian Mbappé a répondu aux questions de la presse écrite. L’attaquant français de 23 ans a notamment justifié son choix de prolonger au PSG par un attachement au pays.

Dans votre contrat, vous êtes-vous assuré de disputer les JO 2024 ?
Assuré, il faut être sélectionné. Mais voilà, on a échangé avec le club. Le club n’est pas contre, il est pour, il n’y a pas de problème.


Joueur de foot, à quel point voulez-vous avoir de l’influence sur le sportif ?

Il faut savoir faire confiance aux gens. C’est déjà parti du mauvais pied dans le projet quand vous avez votre joueur phare qui vient mettre la pression à son directeur sportif pour du recrutement. Chacun doit rester à sa place. Si le club recrute un directeur sportif, c’est qu’il juge qu’il est compétent, il lui faudra lui laisser le temps de mettre ses choses en place avant de venir lui mettre Kylian Mbappé dans les pattes. Moi, je suis un joueur de foot. Après, comme j’ai dit, s’il veut parler football avec moi, je peux parler foot. En rien, je ne vais influer sur le recrutement ou les ventes. Je ne suis pas bon dans ça. Je veux me concentrer sur le terrain.


Avez-vous parlé avec Karim Benzema de votre choix ?

On n’a pas échangé. On ne voulait pas en faire trop. Tous les gens voulaient savoir si Karim et Kylian en parlaient. On était juste en sélection, on n’en parlait pas. Je ne voulais pas. Quand on va se voir, on va en discuter. Il va demander pourquoi et je lui expliquerai le pourquoi du comment.

« Je n’ai pas dit non au Real. J’ai dit oui à la France. Et à un nouveau projet du PSG. J’ai eu l’appel de la patrie et de la capitale »

Et sa story Instagram juste après votre prolongation, comment la percevez-vous ?
J’ai vu que tous les joueurs l’avaient postée, il n’y a pas que lui. Il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour savoir que ça vient d’un peu plus loin (des dirigeants madrilènes), non ?

Avez-vous la garantie que Mauricio Pochettino va rester ?
La seule garantie, c’est qu’il a un contrat jusqu’en 2023 pour l’instant. Il est censé repartir. J’ai une super relation avec lui, c’est le club qui va décider. Je m’entends très bien avec lui.

Comment avez-vous pris les commentaires espagnols et ce « manque de respect » que certains fans du Real Madrid ont ressenti ?
Je n’avais un accord avec personne, j’ai toujours fonctionné ainsi. Je voulais d’abord connaître les contours du contrat. Toutes les personnes concernées savent que je n’avais aucun accord. Je peux comprendre la déception. Je les remercie, ils ont vraiment voulu m’accepter comme l’un des leurs, je ne peux qu’être reconnaissant, leur dire merci pour l’amour. Je n’ai pas dit non au Real. J’ai dit oui à la France. Et à un nouveau projet du PSG. J’ai eu l’appel de la patrie et de la capitale. C’était un peu trop de partir comme ça.

Avez-vous échangé avec le président Emmanuel Macron ?

On a échangé pas mal de fois. Il avait de bons conseils. Il voulait que je reste. Je n’aurais jamais pensé parler avec toutes ces personnes.

« Notre championnat a été beaucoup trop décrié. Quand on voit notre équipe nationale, on n’a pas à rougir de notre football. La France a une place importante dans le foot. »

Vous êtes devenu un ambassadeur de notre pays ?
Ambassadeur ? Faut payer pour ça (rires). Bien sûr, notre championnat a été beaucoup trop décrié. Quand on voit notre équipe nationale, on n’a pas à rougir de notre football. La France a une place importante dans le foot. Je suis fier.

Avez-vous plus de chance d’être Ballon d’Or à Paris ou au Real Madrid ?
On ne peut pas comparer Madrid et Paris. Madrid, c’est beaucoup plus ancien. Le PSG est plus jeune. Les règles du Ballon d’Or ont changé, on s’en fout un peu de ton club. C’est le joueur qui est le plus fort qui gagne, ça dépend moins de ton club et de ton championnat.

Vous êtes-vous assuré de pouvoir quitter le PSG avant 2025 ? En vous souvenant de ce qui s’est passé l’été dernier.
Bien sûr que tu y penses. Tu dois analyser les paramètres. Il ne fallait pas faire un contrat trop trop court, mais faut pas se foutre de la gueule du monde. Là, c’est bien, c’est pas trop long, pas trop court. Tu as le temps de t’investir.

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post BRVM : Ecobank CI et Nestlé CI s’arrogent 61% des transactions du jour
Next post Rwanda : un diplomate arrêté pour fraude et falsification

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :