Remous dans les mobiles money: A quoi joue le ministre de l’emploi avec Wave?

Vues : 13
0 0
Durée de lecture :3 Minute, 0 Secondes

Wave est arrivé en Côte d’Ivoire et nous avons vu son impact sur les frais de transfert. Tous les autres opérateurs se sont alignés.
Mais cela n’était pas prévu dans leur plan business. Aujourd’hui, il faut tout faire pour mettre les bâtons dans les roues de Wave qui est devenu aujourd’hui l’enfant de tout un chacun de nous IVOIRIEN.
De quoi s’agit-il ?
Le 1er juin 2022 wave a procédé à la révision de ses commissions pour les PDV.
Cela a conduit à une grève de certains syndicats de PDV. Certains syndicats ont décidé d’appliquer 100 fr de sur les frais de dépôts et retraits non pas sur les opérateurs mais sur le clients.
Ce qui a créé une certaine division entre ces syndicats. Les clients ont décidé de ne rien payer à part 1% de frais.
Tout de suite on remarque que c’est un acharnement sur le Wave avec les concurrents derrière.
Le Ministre de l’emploi lors d’une rencontre avec les différents opérateurs va ordonner a wave de suspendre sa nouvelle révision de commissions au PDV alors que les autres opérateurs ont aussi procédé à une révision de leurs commissions. Pourquoi Wave seul doit revoir ses commissions ? Il y a un véritable problème.
Est-ce une manière pour le Ministre de l’emploi de prendre position ? A-t-il des intérêts cachés ? A-t-il des accointances avec les différents responsables des autres opérateurs ? Doit-il être impartial ou partial ? Doit-il prendre fait et partie ? Doit-il être du côté du peuple ou de ses émotions ?
La suite du texte nous situera sur la pertinence de ses questions.
Le 1er avril 2022, Orange sa grille de commissions sans problème.
Le 17 mai 2022, Wave annonce la baisse de ses commissions aux PDV applicable le 1er juin 2022.
Le 18 mai 2022, MTN va suivre aussi avec une baisse.
Jusque-là tout va bien. Mais seul Wave derange.
Le 20 mai 2022 : Le Ministre de l’Emploi et de la Protection sociale invite tous les acteurs du secteur suite a la grève annoncée par les agents PDV. Suite à cette réunion wave fût désigné comme principale cause de cette crise sociale. Est-ce une crise socio-économiques ? Tous les opérateurs ont baissé leurs commissions mais pourquoi il faut pointer du doigt wave ?
Le Ministre aurait lors de cette réunion remis en question la durabilité du modèle économique de Wave et a recommandé l’augmentation des tarifs de wave afin de mieux rémunérer les PDV.
C’est paradoxal. Le gendarme qui prend position contre le peuple.
le Ministre fera ses recommandations et va demander la suspension de cette baisse des commissions par Wave et que tous les opérateurs se rencontrent et conviennent d’une tarification fixe.
Dans un marché concurrentiel et libre, un ministre va demander à des opérateurs de tomber d’accord sur une tarification. Ce n’est pas du tout normal. Ya problème.
Le Ministère de l’Emploi a désormais les prérogatives du ministère de l’économie et des finances, de l’ARTCI ?
Le décret n° 2016-506 du 13 juillet 2016 prévoit que le Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale est compétent sur toutes les matières relatives au domaine du droit de travail.
Le contrat qui lie les opérateurs et les PDV sont des contrats commerciaux et non des contrats de travail.
Le Ministre doit savoir qu’il est avec et pour le peuple et non le contraire. Nous surveillons de près cette affaire.
Notons que depuis la venue de WAVE, malgré les demandes des utilisateurs, une main obscure bloque la possibilité de payer ses factures CIE-SODECI par WAVE, mais nous y reviendrons.

SERIF TALL

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2022 Eburnews Media
Previous post Legislatives françaises 2022: Leçon d’une élection
Next post Péage Abidjan-Grand Bassam: «Les consommateurs ne méritent pas d’être appauvris davantage, le gouvernement doit revoir sa copie» (JB KOFFI, COC-CI)

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :