Des sites se font passer pour ChatGPT pour récolter vos données sensibles

Vues : 24
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 15 Secondes

Depuis son lancement en novembre, le logiciel d’intelligence artificielle générateur de textes ChatGPT est sur toutes les lèvres. Sa popularité comme sa gratuité en fait une cible facile pour les malfrats, qui flairent la bonne affaire.

Ces dernières semaines, des chercheurs et chercheuses en cybersécurité, dont Dominic Alvieri, ont découvert des centaines de nouveaux domaines utilisant le mot ChatGPT, comme chat-gpt-pc.online.

Sur les réseaux sociaux, il a expliqué comment ce site s’y prend pour déployer des maliciels et tenter de dérober les informations privées d’internautes. Le modus operandi : convaincre les visiteurs et visiteuses du site de télécharger une application locale de ChatGPT pour les appareils Windows, qui s’avère être un maliciel.

Une fois téléchargé, il vole les données stockées dans les autres applications des utilisateurs et utilisatrices, comme le navigateur web, pouvant donner accès à une foule de mots de passe et des informations de carte de crédit, par exemple.

Comment s’assurer de l’authenticité du logiciel?

Le robot conversationnel ChatGPT est accessible par deux adresses URL, soit chat.openai.com et ai.com, un nouveau nom de domaine qu’a acquis récemment Open AI, qui développe le logiciel.

Des dizaines de fausses applications mobiles se font passer pour ChatGPT sur les magasins Google Play Store et App Store. Or, il n’existe aucune application mobile officielle de ChatGPT pour le moment.

À lire aussi :

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Netflix réduit ses prix dans une trentaine de pays, mais pas au Canada
Next post Le studio montréalais Astrolabe Interactive remporte la Série Indie d’Ubisoft

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :