Depuis Séguéla, Guikahué (PDCI) raconte ses relations ‘’chasser-croiser’’ avec Amadou Soumahoro (RHDP)

Vues : 81
0 0
Durée de lecture :2 Minute, 42 Secondes

Ce jeudi 12 mai, les populations du Woroba étaient réunies à Séguéla pour rendre un vibrant hommage, à titre posthume, à Amadou Soumahoro, défunt Président de l’Assemblée nationale et cadres du Worodougou. Pr Maurice Kakou Guikahué, député de Gagnoa sous-préfecture, vice-président de l’Assemblée nationale, par ailleurs chef du Secrétariat exécutif du PDCI, a été choisi par ses pairs députés pour parler en leur nom et rendre hommage à leur président.

Dans son discours, au nom des députés, le vice-président de l’Assemblée nationale et du PDCI-RDA a affirmé que «souvent la densité et la qualité des actes posés, au cours d’un mandat, valent mieux que la durée de celui-ci.»

Ainsi, poursuit-il, «Amadou SOUMAHORO, Président de l’Assemblée nationale, seulement de 2019 à 2022, a gravé son nom dans les annales de cette Institution par l’adoption et la promulgation de la loi organique portant Statut des Députés dont il a fait l’épine  dorsale de sa gouvernance dès son accession à la présidence de notre Institution.»

Selon lui, le choix porté sur sa personne pour rendre cet hommage au défunt Président de l’Assemblée nationale va dans le sens de la consolidation de la fraternité qui doit être au-dessus des divergences idéologiques et politiques.

Cependant, avant de faire cette révélation sur le statut des députés, Maurice Kakou Guikahué a dévoilé son cheminement au PDCI-RDA puis au RHDP avec Amadou Soumahoro.

«Notre rencontre, Amadou SOUMAHORO et moi, se fait en 1991, quand le Président Felix HOUPHOUET- BOIGNY, me confie la charge avec des amis de la mise en place de la JPDCI, suite à la dissolution du Mouvement des Étudiants et Élèves de Côté d’Ivoire (MEECI), au 9eme Congrès ordinaire du PDCI- RDA. Amadou SOUMAHORO sera membre de la Coordination de cette activité. Il sera ensuite membre du Bureau Politique du PDCI- RDA, membre du Groupe  de la Rénovation avant de rompre les bancs avec le PDCI- RDA, en 1994», a-t-il raconté aux parents du défunt à Séguéla.

Puis d’ajouter que «nos chemins vont se croiser à nouveau à la faveur de la mise en place du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Amadou SOUMAHORO sera mon 1er Vice-président en ma qualité de Président du Directoire du RHDP de 2013 au 16 février 2016, date à laquelle, il prendra la présidence du Directoire et moi à mon tour, son 1er Vice- président, dans le cadre de la rotation décidée par nos Présidents. Nous cheminerons ensemble jusqu’en juillet 2018, quand nos chemins vont encore se séparer.»

«Oui, clame-t-il, j’ai cheminé avec Amadou SOUMAHORO, fils de Losseni SOUMAHORO, figure de proue du PDCI- RDA dans le Worodougou et avons vécu des moments intenses de complicité et de fraternité au cours de nos différentes collaborations. Nous avons réalisé de grandes choses. Mon frère Amadou SOUMAHORO avait un caractère trempé et il était souvent impatient.

Hommes de fidélité, de conviction et d’engagement que nous sommes, nous avons été loyaux chacun à son chef.»

Comme quoi, leurs relations ressemblent fort bien à du ‘’chasser-croiser’’, de rencontre à rupture et de rupture aux retrouvailles.

 

Gilles Richard OMAEL (Africanewsquick.net)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2022 Eburnews Media
Previous post Sur Mars, Curiosity découvre une étrange ouverture dans la roche
Next post Sports et Business 2022: Les RIGES quittent Paris pour Abidjan

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :