La Côte d’Ivoire a concentré 40% des exportations de biens de l’UEMOA en 2021

Vues : 41
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 20 Secondes

Dans l’UEMOA, les exportations globales de biens ont connu une orientation favorable, enregistrant une progression de 11,8% à 20 466 milliards FCFA (31,2 milliards d’euros) fin 2021, selon les données de la BCEAO.

Cette évolution des ventes à l’extérieur des pays de l’Union est expliquée par l’effet conjugué d’une hausse des cours internationaux de produits de base et des volumes expédiés.

Dans le détail, l’embellie des recettes d’exportations a été essentiellement tirée par le dynamisme des ventes de caoutchouc (+42,8% à 854,5 milliards FCFA), d’anacarde (+16% à 815,5 milliards FCFA), de produits pétroliers (+34,4% à 1 530,7 milliards FCFA), de coton (+31,8% à 1 113,3 milliards FCFA), de cacao (+11,3% à 3 326,3 milliards FCFA) et d’or (+7,3% à 6 331,8 milliards FCFA).

L’analyse des parts des exportations par pays fait ressortir une domination presque sans partage de la Côte d’Ivoire qui a concentré 40,6% des ventes extérieures de l’Union en 2021, contre 40,8% un an auparavant. Elle doit cette position à la diversification de ses exportations. Car en plus du cacao dont elle est le plus important producteur au monde, le pays est également l’un des principaux exportateurs de noix de cajou, de caoutchouc, d’anacarde et de produits pétroliers.

Elle est suivie de très loin par le Burkina Faso (15% des parts), le Sénégal (13,9%) et le Mali (13,6%). Dans le même temps, le Bénin, le Togo, le Niger et la Guinée-Bissau n’ont exporté qu’à hauteur de 9,3% ; 3,7% ; 3,3% et 0,6%, respectivement.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Le bénéfice de SETAO dégringole au 3e trimestre 2022
Next post Après Meta et Twitter, Amazon prévoit licencier 10 000 employés

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :