Un metaverse et une cryptomonnaie pour faciliter les transactions du secteur agricole en Afrique

Vues : 29
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 37 Secondes

Abidjan – Un metaverse et une cryptomonnaie destinés aux acteurs du secteur agricole et de l´élevage en Afrique, mais aussi aux investisseurs, a été mis au point en vue de faciliter les transactions dans ces secteurs.

Cette plateforme virtuelle d’échange dénommée Agrismartchain, et fonctionne grâce à une blockchain. « A travers notre système de trading, nous donnons la possibilité à quiconque d’investir dans une ou plusieurs exploitations agricoles, sans pour autant être un expert en la matière », a expliqué à l’AIP, l’entrepreneur Marouane Jebbar, PDG de Côte d’Ivoire Drone, initiateur de ce projet basé à Abidjan.

Ces fonds d´investissement seront mis à disposition des souscripteurs sous forme de matériels, produits agricoles, semences, formations, stockages, transports, aides à la commercialisation, suivi et monitoring (…), poursuit M. Jebbar, précisant qu’après la vente des produits agricoles, les dividendes sont partagés entre les différentes parties prenantes en fonction de leurs investissements, rendements, et implications.

La cryptomonnaie baptisée ZRT Token est le résultat de plusieurs années de travail, à en croire l’entrepreneur qui entend ainsi contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique, au-delà des service d’agriculture de précision et de télédétection qu’offre déjà sa structure.

La jeune entreprise entend lancer une première levée de fonds dans les semaines à venir, ciblant la mobilisation de 8 millions de dollars contre 200 000 000 de tokens (soit 20% du nombre de jetons disponibles).

« Compte tenu des prestations de mon entreprise en termes d´agriculture de précision et de télédétection, ma team et moi avons acquis une maitrise du secteur agricole. Partant de là, il fallait pousser la réflexion plus loin et mettre nos technologies aux services de l´ensemble des acteurs de l´écosystème agricole ivoirien ; et ce en vue de remédier à certains problèmes sectoriels », estime Marouane Jebbar, par ailleurs « ambassadeur de l’innovation » auprès du Ministère en charge de l’Economie numérique des Télécommunications et de l’Innovation en Côte d’Ivoire.

tm

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Côte d’Ivoire: la cybercriminalité évaluée à environ 6 milliards Fcfa en 2021
Next post Législatives 2022 : une alliance qui marque un virage historique pour la gauche

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :