Afrique : 3 293 milliards FCFA du Japon et de la BAD pour développer le secteur privé

Vues : 35
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 42 Secondes

Le Japon et la Banque africaine de développement (BAD) s’engagent conjointement à contribuer au développement du secteur privé africain en débloquant 5 milliards de dollars, soit 3 293 milliards FCFA. Cette annonce est intervenue lors de la 8e TICAD, Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, tenue du 27 au 28 août à Tunis, la capitale tunisienne.

Ce financement s’inscrit dans le cadre de la 5e phase de l’Initiative d’assistance renforcée au secteur privé en Afrique (EPSA 5), pour la période 2023-2025, qui est un cadre innovant de mobilisation des ressources et de partenariat.

Dans le détail, le financement se compose de 4 milliards de dollars (2 634 milliards FCFA) au titre du guichet déjà existant et d’un milliard de dollars (658 milliards FCFA) au titre d’un nouveau guichet spécial qui sera mis en place par le Japon. Le fonds émanant de ce guichet spécial sera dédié aux pays se démarquant en matière de transparence et de viabilité de la dette et ainsi que des réformes adéquates.

L’EPSA 5 dans sa vision de relever les défis sociaux et économiques auxquels le continent est confronté va axer principalement son accompagnement aux entreprises évoluant dans les secteurs de l’électricité, de la connectivité, de la santé, mais surtout de l’agriculture et nutrition.

«  EPSA 5 est le type de coopération dont l’Afrique et le monde ont besoin. Les impacts croissants du changement climatique, la pandémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine signifient que nous devons faire encore plus que ce que nous avons fait précédemment, pour mobiliser le secteur privé et créer des opportunités d’emploi en Afrique. La nouvelle initiative qui vient d’être signée aura un impact positif sur des millions de vies à travers l’Afrique « , a déclaré Akinwumi Adesina, président du groupe de la BAD.

Soulignons qu’au terme des assises du TICAD8, le Japon a annoncé un investissement de 30 milliards de dollars (19 758 milliards FCFA), en faveur de l’Afrique sur les 3 prochaines années, dans les domaines de la croissance verte, des startups, de l’agriculture, etc.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2022 Eburnews Media
Previous post Abandon de dettes par la Chine: Après l’échec de l’initiative PPTE, les dés à nouveau lancés, selon le Banquier-Sénateur Jean-Baptiste PANY
Next post Région du Gbôklê : Enfin la réconciliation entre les cadres, après plus d’une décennie de palabres ?

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :