Côte d’Ivoire : Trois ans après son arrivée, Orange Bank toujours en attente des premiers bénéfices

Vues : 39
0 0
Durée de lecture :2 Minute, 10 Secondes

Orange Bank Africa, la banque 100% digitale d’Orange en Côte d’Ivoire, en activité depuis un peu plus de 3 ans maintenant a cumulé une perte globale de 14,6 milliards FCFA.

Il faut noter que Orange lançait, il y a cinq ans, l’offre mobile et digitale Orange Bank en France, à la suite de l’acquisition de 65% du capital de Groupama Banque. Après 4 ans, celle-ci a songé revendre sa filiale qui peinait à dégager des bénéfices avant de décider finalement de la conserver en optant pour plusieurs augmentations de capital (recapitalisation) afin de couvrir les pertes encaissées et de financer le développement de ses nouvelles offres bancaires. Depuis 2017, la filiale française d’Orange (qui s’est aussi installée en Espagne), a réalisé une perte globale de 759 millions d’euros (498 milliards FCFA).

Le groupe Orange, à travers Orange Bank Africa, s’est positionnée sur le marché bancaire ivoirien, où le taux de bancarisation avoisine les 20%, en vue de participer au renforcement de l’inclusion financière en proposant des produits de crédit et d’épargne accessibles à partir d’Orange Money.

A ce jour, la banque a franchi la barre symbolique des 1 million de clients contre 600 mille en juillet 2021, un an après son lancement officiel.

La mise en place d’offres et services attractifs a permis de capter, à fin 2021, des dépôts de la clientèle de 40 milliards FCFA (en hausse de 155% en glissement annuel) et des créances totales de 32 milliards FCFA (dont 7 milliards FCFA sur la clientèle), soit des parts de marché respectives de 0,29% et 0,07% du secteur bancaire ivoirien.

Les revenus d’Orange Bank Africa sont essentiellement portés par les commissions dont l’activité a généré près de 1,79 milliard FCFA sur l’exercice 2021, permettant au Produit Net Bancaire de s’afficher à 2,16 milliards FCFA, en hausse de 175% en glissement annuel.

Cependant, la société n’a pas cessé de faire face à des difficultés au niveau de sa gestion opérationnelle. En effet, le niveau élevé des charges d’exploitation (5,59 milliards FCFA sur l’exercice 2021), couplé à la forte évolution du coût du risque (-5,15 milliards FCFA) (les créances en souffrance représentant plus de la moitié des créances sur la clientèle et provisionnées à hauteur de 64%), ont été les principaux maux de la société sur le plan opérationnel.

Ainsi, le résultat net d’Orange Bank Africa est ressorti déficitaire à -8,39 milliards FCFA au terme de l’exercice 2021, en détérioration par rapport aux deux premières années d’activité (des pertes de 497 millions FCFA et 5,67 milliards FCFA en 2019 et 2020 respectivement).

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Côte d’Ivoire : Le litre du super, gasoil et pétrole lampant flambe de 40 FCFA/litre
Next post Région du Gôh: Johann Djédjé reconnait le travail de cohésion sociale du préfet

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :