Côte d’Ivoire : La cession de la BICICI conclue à prix d’or

Vues : 52
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 19 Secondes

Plus que quelques jours avant de connaître officiellement l’épilogue des négociations relatives à la sortie du groupe français BNP Paribas de sa filiale bancaire ivoirienne, la BICICI. Selon nos informations, la balance a finalement penché en faveur du trio formé par la BNI, la banque nationale d’investissement détenue par l’Etat ivoirien, la CNPS et la CGRAE, respectivement les fonds de pension des secteurs privé et public ivoiriens. Un deal qui a valu son pesant d’or.

Information exclusive, nos sources proches du dossier ont confié que le trio devra débourser une bagatelle d’environ 90 milliards FCFA, soit 137,2 millions d’euros, pour rafler la mise à ses plus fervents rivaux dont le groupe sénégalais SUNU qui avait l’avantage de compter au nombre des principaux actionnaires de la BICICI.

La BICICI, c’est un géant du secteur bancaire ivoirien qui a figuré un temps dans le top 5 du marché avant de perdre sa place ces dernières années après un faux pas lié à une perte de 3,6 milliards FCFA (5,5 millions d’euros) en 2019. Mais il s’agit d’une parenthèse qui a été très vite refermée, l’établissement ayant repris du poil de la bête pour se hisser à ses meilleurs niveaux. En 2020, le résultat net est remonté à 4,7 milliards FCFA et a doublé à 9,6 milliards FCFA (14,6 millions d’euros) en 2021. Une évolution qui devrait se confirmer cette année, le bénéfice ayant bondi de 38% à 6,1 milliards FCFA (9,3 millions d’euros) au 1er semestre 2022.

L’actionnariat de la BICICI, avant la cession des parts de BNP Paribas

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Tchin-Tchin 2022: Adjamé MC grand vainqueur !
Next post ONU: Abdoulaye Maïga, Discours et psychanalyse Analyse de Nazaire Kadia

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :