Raxio lance le chantier de son premier data center ouest africain en Côte d’Ivoire

Vues : 47
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 57 Secondes

D’ici un an, au second semestre 2023 le tout premier data center du groupe Raxio, opérateur indépendant de centre de données, en Afrique de l’Ouest va ouvrir ses portes. Le chantier de l’infrastructure a été lancée ce 3 novembre au VITIB (Village des Technologies de l’Information et de la Biotechnologie) de Grand Bassam, la zone franche dédiée au numérique, près d’Abidjan.

Présenté comme le  » premier opérateur de centres de données Tier III neutre vis-à-vis des opérateurs en Afrique « , le groupe explique le choix de la Côte d’Ivoire, son sixième marché africain après notamment l’Ethiopie, la RD Congo ou encore la Tanzanie, par la bonne dynamique économique du pays et par le fait qu’Abidjan reste un centre financier important dans la région.

 » Nous sommes ravis de donner le coup d’envoi de cette installation et de nous établir solidement en Afrique de l’Ouest (…). Abidjan est idéalement positionné pour les organisations et les entreprises de toute l’UEMOA qui souhaitent colocaliser leur infrastructure critique dans une installation gérée de manière professionnelle et hautement fiable, et Raxio est fier de construire le premier centre de cette envergure et de ce calibre dans la région « , a expliqué Robert Mullins, PDG du groupe Raxio.

Le centre qui sera construit en plusieurs étape est un nouvel atout pour le développement de l’économie numérique en Côte d’Ivoire, un pays qui s’est dotée d’une stratégie nationale il y a un an et qui ambitionne de jouer un rôle majeur dans le domaine. Pour le ministre en charge du département Amadou Coulibaly, cet investissement a toute sa place.  » Nous avons de grands enjeux dans notre stratégie avec la digitalisation de l’Etat civil et la numérisation des archives, toutes choses pour lesquelles les data centers sont appelées à jouer un rôle central  » a-t-il souligné.

D’un coût estimé à environ 20 millions de dollars, l’infrastructure aura une capacité d’environ 800 racks et une puissance informatique de 3 MW. Une taille qui permettra de  » répondre aux besoins locaux tout en conservant la capacité d’évoluer davantage pour répondre à la demande future, offrant aux clients un environnement optimisé pour leur équipement informatique dans une installation de pointe, construite pour répondre à tout type de clients ; des PME aux grandes entreprises à très grande échelle « , relève le groupe.

La Côte d’Ivoire, qui accueille d’autres acteurs comme MainOne va ainsi abriter son cinquième data center.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post CAMES/Après la défection de la Guinée: La Côte d’Ivoire organise le 21ème concours d’agrégation en science de la santé
Next post SOGB réalise un bénéfice de 12 milliards FCFA au 3e trimestre 2022

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :