Lancement du 1er SALIAA à Abidjan: Amadou Koné (patron) et Siandou Fofana (co-parrain) volent bas

Vues : 106
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 55 Secondes

Le Salon International de l’Aviation et de l’Aéronautique de l’Afrique (SALIAA), a fait le lancement officiel de ses activités, le vendredi 25 novembre 2022, à l’hôtel Radisson Blu sis à Port-Bouët.

Lors de cette cérémonie censée marquer le début de l’organisation de l’événement qui se tiendra du 27 octobre au 5 novembre 2023, au Parc des Expositions de l’aéroport Félix Houphouët Boigny, le ministre ivoirien du Transport, Amadou Koné, a été ignoré par les organisateurs.

Pour une cérémonie qui était placée sous son patronage, son représentant n’a pas eu droit à la parole.

En d’autres termes, l’occasion n’a pas été donnée au ministère de tutelle, patron de la cérémonie dont le représentant était présent, pour s’exprimer lors du lancement de l’événement inédit.

Tout comme ce ministère, celui du Tourisme, dirigé par Siandou Fofana, co-parrain, qui s’est fait également représenter n’a pas eu droit à la parole. Ils ont été, selon certains commentaires, royalement ignorés.

Des ministres annoncés en grande pompe à ce grand rendez-vous, seul le ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, Souleymane Diarrassouba, co-parrain, en déplacement à Niamey, a eu droit à un discours à travers son représentant.

Son directeur technique, Ouattara Yaya, a, dans son propos, garanti le soutien institutionnel dudit ministère pour la tenue de l’évènement.

Selon lui, ce Salon  représente quelque chose de majeur pour le pays et pour le continent vu ses enjeux.

Pendant longtemps, les journalistes et le reste de l’assemblée sont restés sur place jusqu’à la fin de la cérémonie pour commenter le manquement.

Selon les bruits de couloirs, il s’agit soit « de l’amateurisme des organiseurs ou soit d’un boycott desdits ministères, pourtant représentés, orchestré sciemment ».

Dans son allocution d’ouverture de ladite cérémonie, le commissaire général du SALIAA, Anselme Eba, n’avait rien laissé paraître de cet imbroglio.

Il avait simplement rappelé que  »le secteur de l’aviation et de l’Aéronautique est pourvoyeur de 2 à 3 mille corps de métiers. Et que par conséquent, cela reste un moyen de réduction du taux de chômage en Côte d’Ivoire ».

L’entreprise d’expertise en aviation, Emergeo, a quand-même eu le temps de donner un aperçu de ce qu’elle compte apporter pour la réussite de l’événement à venir ; ce, par un bref exposé de son directeur général, Lionel Dutartre.

 

Vagoné Dry-Bi

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Un contrat XXL se prepare pour Cristiano Ronaldo
Next post Afrique subsaharienne : Les 10 pays qui reçoivent le plus d’argent de leurs diasporas en 2022

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :