Mali : Bientôt la construction de deux usines de filature de 354 millions de dollars

Vues : 95
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 12 Secondes

Le Mali, premier producteur africain de coton avec un volume historique de 760 000 tonnes au terme de la campagne 2021-2022, abritera bientôt de deux usines de filature. Le 21 novembre dernier un protocole d’accord a été signé entre l’Etat du Mali et la Chine pour l’installation de ces infrastructures à Koutiala, à l’Est, et à Bamako, la capitale.

Voir aussi – Le Mali redevient 1er producteur africain de coton

D’un coût d’investissement de 354 millions de dollars, cet ambitieux projet sera financé par Eximbank, la Banque import-export de Chine, à un taux concessionnel sur 20 ans.

Les installations seront gérées par Société malienne de filature (SOMAFIL), une structure nouvellement créée détenue à 85% par l’Etat du Mali via la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT) et 15% par le partenaire chinois Qingdao de la Chine, en charge de la réalisation du projet.

Selon les détails, l’usine de Koutiala aura une capacité de 20 000 tonnes coton fibre à transformer en filet sur une superficie de 50 hectares. Quand celle de Bamako aura une capacité de 25 000 tonnes par an.

S’inscrivant dans les ambitions des autorités de la transition à poser les jalons de la souveraineté économique du Mali et de la promotion du Made in Mali, ces usines de filature permettront de capter environ 30% de la valeur ajoutée de l’ensemble de la chaîne de valeur coton et de générer plus de 50 000 emplois.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Pour soutenir le Cédi, le Ghana va utiliser l’or dans ses échanges commerciaux
Next post Mondial-2022 : victoire époustouflante des Lions de l’Atlas face à la Belgique

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :