Hausse du prix du poisson thon: David Samba accuse un certain Moumouni (Malien)

Vues : 24
0 0
Durée de lecture :2 Minute, 36 Secondes

Par rapport à la lutte pour la baisse du prix du poisson thon, le président de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire (CICI), David Samba, a animé une conférence de presse, ce mardi 13 septembre 2022, au complexe hôtelier le Baron sis à Yopougon-Selmer.

A travers cette conférence de presse, le leader d’opinion dit vouloir appeler à la sérénité quant à l’issue de ce combat.

Pour donner du crédit à cette conviction, le leader d’opinion a rappelé que l’autorité publique est favorable à la cause.

 »Bien que ce ne soit pas un accord écrit, je pense qu’il faut faire confiance aux promesses verbales de nos dirigeants qui se sont saisis du dossier. Ils ont dit œuvrer pour trouver des solutions en  septembre ; donc il faut continuer à leur faire confiance quand nous ne sommes qu’en milieu de mois. C’est juste qu’à la fin du mois que nous pourrons être à mesure de dresser le bilan ou prendre d’éventuelles mesures  », a-t-il fait savoir.

Ne voulant pas que ses déclarations soient perçues comme un ultimatum envoyé au régime en place, David Samba les circonscrit en un simple rappel.

Au contraire, il se montre sensible aux éventuelles souffrances liées à ce sujet, durant la nouvelle rentrée scolaire.

 »C’est la rentrée des classes, les élèves et étudiants qui avaient des poissons de garba à un coût relativement bas aux alentours de leurs écoles, vont se retrouver coincer pour se nourrir.

Pas qu’eux seulement, il s’agit d’une situation qui menace les ménages, vu que ces thons jugés un peu plus petits, qui, à l’origine était censé être déverser dans l’eau pour nourrir les autres poissons, servent d’ingrédients pour des sauces de familles », a soutenu Douyou Nicaise alias Samba David, pour montrer l’urgence de la question.

Voulant se montrer plus utile dans le combat contre la vie chère, l’acteur de la société civile va jusqu’à orienter le gouvernement vers l’origine du problème.

Comme à chacune de ses sorties médiatiques concernant le sujet, le président du CICI ne cesse d’indexer un certain Moumouni (dont nous cherchons le contact pour prendre sa réaction sur ces accusations de Samba David, mais nos démarches restent infructueuses. Nnous publions aujourd’hui cette accusation pour espérer qu’il nous contactera pour sa part de vérité).

Ce ressortissant Malien qu’il accuse d’être à la tête d’un cartel décidant de la nuit et du jour au port de pêche, serait à l’origine des pénuries artificielles causant également le maintien du prix du poisson à la hausse.

Selon David Samba, ce dernier aurait posé lors d’une rencontre avec le préfet de police d’Abidjan, la question de savoir si le président de la République de Côte d’Ivoire l’avait consulté avant de prendre ses décisions concernant la réduction du coût du poisson.

La pratique de concurrence déloyale revient toujours : payer tout le poisson à un prix plus élevé que celui fixé par l’État ; question de mettre les opérateurs nationaux hors jeu en les privant du produit; par la suite, ce produit est stocké pour être vendu petit à petit sans que l’offre ne soit plus forte que la demande.

 

Vagoné Dry-Bi

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Dérapage de la dette souveraine: «L’exception accordée à certaines structures de régulation pourrait cacher de graves irrégularités», selon le sénateur JB PANY
Next post France : La diaspora africaine mobilisée pour la libération de Pulchérie Gbalet et tous les prisonniers politiques et militaires

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :