Enseignement supérieur privé: Désormais, l’arrêté d’ouverture est arrimé à l’offre de formation

Vues : 74
0 0
Durée de lecture :1 Minute, 53 Secondes

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), Adama Diawara, a eu une rencontre avec les fondateurs d’universités privées et des Grandes Écoles, à l’amphithéâtre A de l’Université Félix Houphouët-Boigny sise à Cocody, le mardi 23 août 2023.

Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre des réformes en cours pour redorer le blason du système de l’Enseignement supérieur ivoirien.

D’entrée, Diawara est revenu sur le processus d’évaluation des Universités. Processus d’évaluation qui est basé sur cinq (5) segments.

D’abord, la qualité des infrastructures, ensuite la qualité des équipements, puis la gouvernance, l’animation pédagogique et le rendement (les résultats aux BTS, le taux de placements en stage et le taux d’insertions professionnelles).

Il leur a défini également « comment sera calculé le quota de bacheliers affectés dans leurs établissements à partir de leur note d’évaluation », par la même occasion le ministre a affirmé avoir trouvé des solutions immédiates au problème des diplômes qui s’avèrent non homologués après leur obtention.

« Dans l’avenir, quand un promoteur voudra ouvrir un établissement privé, nous allons lui demander d’avoir l’arrêté de création, ensuite l’arrêté d’ouverture. Et cet arrêté d’ouverture ira de paire avec l’accréditation de l’offre de formation, donc l’homologation de tous les diplômes qui seront délivrés par l’établissement. En attendant, pour éviter ce genre de problème au cours de l’année académique qui va bientôt débuter, nous allons donner pour chaque établissement autorisés, la liste des filières autorisées. Et pour chacune de ces filières autorisées, les diplômes à obtenir au bout seront systématiquement homologués », a-t-il fait savoir tout en invitant les responsables des écoles à prendre contact avec la Direction de l’Enseignement supérieur pour remplir les critères d’homologation des diplômes à délivrer.

Ce sont au total 571 établissements qui ont été évalué. Considérée comme une évaluation à titre indicatif, celle de cette année n’a éliminé aucun établissement.

Dans la catégorie des Grandes Écoles, le Groupe Loko arrive en première position, talonné par Pigier. Au niveau des Universités privées, ce sont UCAO puis RUSTA qui occupent le devant de la scène.

Tous les résultats sont censés être publiés depuis hier mardi 23 août  sur la plateforme du ministère de tutelle en même temps que la liste des orientations des nouveaux bacheliers dans les Universités publiques.

 

Vagoné Dry-Bi

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Rentrée politique de « PDCI Action 225 Diaspora »: Les victoires de 2023 et 2025 en ligne de mire
Next post Cotation en continu, Indice boursier, Fractionnement, … : Les réformes en vue à la BVMAC

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :