Élections dans les Cei locales: «Nous allons, à travers les médias, nous opposer à cette manière cavalière», selon Brédoumy (PDCI)

Vues : 34
0 0
Durée de lecture :2 Minute, 0 Secondes

L’actualité politique nationale est rythmée par les élections dans les commissions électorales locales. Une situation que l’opposition déplore vu le mode opératoire.

Le Pdci-Rda veut donner de la voix pour dénoncer ce processus. C’est l’information livrée par le porte-parole du Pdci-Rda, Brédoumy Soumaïla, à l’issue d’une audience avec le président Henri Konan Bédié, ce vendredi 23 septembre 2022, à Daoukro.

« Je suis venu accompagner le Pr Niamkey Koffi, Coordonnateur du Comité de gestion et du suivi des élections. Le président Bédié m’a autorisé à intervenir sur le dossier relatif aux élections dans les commissions locales de la CEI. Les premiers résultats mettent à mal notre parti. En réalité, tout est parti de la loi mettant en place la Cei centrale et celles locales», a affirmé M. Brédoumy.

Et de poursuivre pour dire que «cela fait l’objet de plusieurs discussions notamment sur les observations et suggestions faites lors de la récente rencontre des trois grands».

«Nous avons échangé avec le président sur la question. Il se trouve que pendant que nous attendions une réforme de la CEI centrale, le parti au pouvoir fait du forcing en organisant les élections dans les Cei locales. La composition telle qu’elle est faite nous met à mal déjà. Le Pdci est le seul parti de l’opposition à la Cei. Mécaniquement et techniquement, nous sommes en minorité», a-t-il dénoncé.

Puis de révéler ceci: «J’ai également informé le président du parti qu’une loi vient d’être déposée dans les casiers des députés à l’Assemblée nationale qui n’est pas encore programmée, mais qui va porter sur la réforme de la CEI. A la lecture de ce texte, c’est une réforme à minima qui est proposée».

Face à ces situations, le Pdci-Rda exige que les conditions pour la tenue des élections pacifiques soient réunies. «Nous allons à travers les médias nous opposer à cette manière cavalière de vouloir forcer les élections au niveau local», a-t-il prévenu avant de s’interroger. « Si ces élections aboutissent, elles vont renforcer les germes de la division. Si tant est que les Cei locales ne font pas gagner les élections, pourquoi le parti au pouvoir s’efforce à vouloir avoir forcément la majorité ?».

Les Ivoiriens et les observateurs de la Côte d’Ivoire se posent la même question.

Gilles R. OMAEL avec Sercom HKB

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Windows 11 22H2 : voici comment résoudre les problèmes d’installation de la mise à jour
Next post PDCI: A quelques jours, des rapports essentiels n’ont pas été déposés, le BP du 29 septembre compromis ? N’dri Narcisse en parle

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :