Développement du Tourisme: Siandou Fofana expose le projet «Sublime Côte d’Ivoire» devant le Sénat

Vues : 12
0 0
Durée de lecture :3 Minute, 34 Secondes

« Stratégie de développement du tourisme dénommée « Sublime Côte d’Ivoire » », tel était le la thématique qui a sous-tendu la séance d’information parlementaire qui a eu lieu le vendredi 16 septembre dernier, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, lieu qui sert d’hémicycle au sénat ivoirien.

A cette occasion le ministre Siandou Fofana, hôte des Sénateurs, membres de la Commission des Affaires économiques et financières, a décliné les grandes orientations que revêt ledit projet, jugé ambitieux. Pour le patron du Tourisme en Côte d’Ivoire cela se regroupe en neuf familles de projets qui permettront aux villes secondaires comme Yamoussoukro et San Pedro d’atteindre leur vitesse de croisière en matière de développement touristique.

Face aux hommes des médias, il a noté sa joie de voir les sénateurs apporter leur contribution à l’amélioration dudit projet. « Nous partons très édifié et nous considérons que cette institution apportera un plus. Nous attendons une implication de cette chambre dans les prises de décisions, pour légiférer sur le cadre règlementaire et le cadre normatif permettant de mettre en œuvre plus efficacement l’ensemble de ces mesures et dans le cadre de la mise en place d’un fonds de garantie et d’un fonds d’investissement pour l’accompagnement des champions nationaux, pour que nous relevons les défis qui attendent la Côte d’Ivoire à l’échelle nationale et internationale. Et que nos champions nationaux répondent présent à ce rendez-vous du donné et du recevoir. Là aussi, nous avons été compris et nous nous sommes compris», a fait savoir M. Fofana.

Toujours dans l’attente d’un soutien franc de la part de la Chambre haute du parlement ivoirien, Siandou Fofana, l’invité du jour, de relever qu’«il s’agit de légiférer sur le foncier pour qu’il y ait un foncier dédié au développement de ces grands projets futurs parce qu’une administration est une continuité et il faut se dire que la pression foncière va s’exercer et donc, il peut avoir aussi une pression fiscale renforcée à partir de la digitalisation que nous allons faire de ce domaine. Il faut penser à concevoir une stratégie pouvant préserver le patrimoine foncier dédié au développement des activités.»

Revenant sur « la stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » », le patron du Tourisme en Côte d’Ivoire, de faire noter que « le pays s’est doté de cet outil pour faire de la Côte d’Ivoire un pays qui rentrerait dans le top 5 des destinations touristiques africaines. Et donc la Côte d’ivoire veut figurer parmi les cinq meilleures destinations et nous pensons que c’est possible».

Il poursuit pour dire que «cette stratégie voudrait aussi faire de notre pays la première destination du tourisme des affaires parce que c’est là-bas qu’on engrange le plus de ressources et de valeurs ajoutées pour l’économie. Sachant que c’est le troisième secteur exportateur au monde, la Côte d’ivoire veut faire de cette activité tertiaire dans le domaine de l’économie de service, une activité à part entière et répondre à une triple finalité : contribuer significativement au développement territorial, participer à la création d’emplois pour les jeunes qui vont se présenter dans les dix prochaines années  sur le marché de l’emploi dans divers domaines et puis renforcer le dispositif d’apprentissage dans bien de domaines qui ne l’ont pas été jusque-là et enfin participer à la création de valeur de richesses pour renforcer le PIB ivoirien par tête d’habitant et faire en sorte que la classe moyenne se trouve bonifiée», a-t-il relevé.

Il a aussi conclu que «ces neuf grandes familles de projets doivent changer le territoire et faire un maillage du territoire ivoirien avec des grands projets pour que les villes secondaires se développent et qu’on déconcentre la métropole d’Abidjan au profit des villes secondaires de notre pays qui ont une vocation à remplir et à faire en sorte qu’on sédentarise davantage les jeunes et compétences à l’intérieur du territoire. Voilà ce que nous sommes venus présenter comme projet et les neuf facteurs clés du succès qui se présente sous la forme de projets pilotés en mesures d’accompagnement.»

Ange Nicaelle LYRANE

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post 46 militaires détenus au Mali: «Ce problème va connaitre un dénouement très rapidement», selon Téné Birahima Ouattara
Next post Elisabeth II : Une journée d’hommage en image

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :