Depuis Korhogo, le journaliste Francis Kouamé dénonce: «Le milieu des pasteurs semble infesté de gourous ignorant le statut de serviteur»

Vues : 37
0 0
Durée de lecture :2 Minute, 14 Secondes

Chants d’allégresse, danses de réjouissances et plusieurs témoignages ont meublé la cérémonie d’hommage au pasteur Dossogmon Ouattara les 5 et 6 août dernier à l’église AEBECI (association des églises baptistes évangéliques de Côte d’Ivoire) de Tiékélézo à Korhogo. Totalisant 51 ans de vie sacerdotale, ce pasteur a célébré son jubilé d’or au service de Dieu et des hommes en présence de plusieurs personnalités administratives et religieuses. Des fidèles sont venus de tous les quartiers de la capitale du Poro en vue de témoigner leur reconnaissance à Dieu pour leur pasteur dont la vie a été retracée dans un livre intitulé « Dossogmon Ouattara, le christianisme à la conquête du Nord de la Côte d’Ivoire ».

Ecrit par le journaliste Francis Kouamé et publié aux éditions KAMIT, ce livre de 172 pages revisite l’histoire du christianisme dans le Nord de la Côte d’Ivoire à travers la figure du pasteur Dossogmon Ouattara. Djande Lorgn Abou Bechir, secrétaire général de la préfecture de Korhogo (représentant le préfet de région) a salué l’action de ce serviteur de Dieu. « Retracer la vie du pasteur Ouattara dans un livre est une bonne chose. Non seulement cela permet d’entretenir notre mémoire, mais aussi de montrer l’exemple aux nouvelles générations de serviteurs de Dieu », a-t-il fait savoir.

À travers un panel animé par des universitaires, les personnalités et fidèles présents ont pu saisir l’importance de l’œuvre du pasteur jubilaire. Selon le Docteur Koné Bassirima, enseignant-chercheur à l’université Félix Houphouët-Boigny de Coody, « ce livre est une biographie qui se laisse lire et qui recèle plein d’enseignements pour les serviteurs de Dieu d’aujourd’hui ».

Tandis que selon le docteur Ouattara Jonathan, par ses convictions et son engagement, le pasteur Dossogmon a grandement contribué à l’enracinement du christianisme au nord du pays.  Quant au professeur Fiedoh Ludovic de l’université Alassane Ouattara de Bouaké, il dira de cet ouvrage qu’il constitue une contribution à l’historiographie chrétienne dans un environnement marqué par l’islam et le Poro.

Prenant la parole, le pasteur Dossogmon Ouattara s’est dit honoré. « Ce que je peux dire aux pasteurs, c’est d’avoir le regard fixé sur Jésus Christ », a-t-il conseillé. Procédant à la dédicace de son ouvrage, Francis Kouamé a indiqué que la figure de ce ministre de Dieu est aussi l’occasion de jeter un regard sur le christianisme d’aujourd’hui dans une Côte d’Ivoire où le milieu des pasteurs semble infesté de gourous ignorant le statut de serviteur.

À noter qu’après Korhogo, une autre dédicace de cet ouvrage est prévue à Abidjan.

Gilles RO avec FK

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Cherté de la vie en Côte d’Ivoire: Samba David (CICI) annonce une marche sur le port de pêche contre le prix du poisson thon
Next post BALLON D’OR: LA LISTE DES 30 NOMMÉS, AVEC QUATRE FRANÇAIS ET DEUX ÉNORMES ABSENTS

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :