Denis Kah Zion (PDCI-RDA) à ses détracteurs: «Si Guéi et Gbagbo n’ont pas pu m’acheter, ce n’est pas maintenant…»

Vues : 57
0 0
Durée de lecture :8 Minute, 51 Secondes

Le maire et délégué départemental Toulépleu 1 du PDCI-RDA a rencontré hier les secrétaires généraux de section, les présidents départementaux et locaux de la JPDCI, les présidentes départementales et locales de l’UFPDCI, dans le cadre d’une réunion d’information et de remobilisation en vue de la participation active aux préparatifs du Bureau Politique et du 13ème Congrès ordinaire. Il a également analysé l’actualité politique marquée par la journée d’hommage au président Ouattara à Toulépleu le 15 août avant de faire toute la lumière sur sa présence à cette Journée. Il a galvanisé les troupes pour le succès du PDCI-RDA. Voici en exclusivité le message qu’il a délivré.

Chers Secrétaires de sections

Responsables de la JPDCI et de l’UFPCI

Cher militants et sympathisants du PDCI-RDA…

Depuis la dernière tournée dans le cadre du séminaire éclaté de l’évaluation et d’écoutes initiées par la direction de Notre Parti le PDCI-RDA, c’est la première fois que nous nous retrouvions. Je tiens à remercier chacun et chacune de vous d’avoir maintenu la flamme du PDCI-RDA dans vos différentes circonscriptions, vos différents quartiers, villages et hameaux.

Le PDCI-RDA est un esprit, mieux, il est notre fétiche et en ma qualité de délégué départemental et seul maire PDCI-RDA dans la région, je me dois de maintenir la sensibilisation et la mobilisation pour que nous soyons à même de remporter les batailles à venir. C’est dans ce cadre que je situe cette rencontre ô combien importante de ce jour.

En effet, le PDCI-RDA notre Parti s’apprête à vivre deux rendez-vous éminemment cruciaux de son existence : Le Bureau Politique qui se tiendra le 15 septembre 2022 à Daoukro, qui mettra en rampe le Congrès Ordinaire que tous, nous appelons. Lequel Congrès qui se tiendra certainement au mois de décembre 2022.

Chers militants, ce serait peu de dire que le Président Henri Konan Bédié accorde un intérêt particulier à ces deux rendez-vous. Il compte sur chacun et chacune de nous, à quelque niveau que nous soyons dans le parti, pour jouer pleinement sa partition dans ce combat pour la redynamisation du Parti avec en ligne de mire la reconquête du pouvoir d’Etat.

Jusque-là, vous avez travaillé, bien travaillé. Ce qui a donné les résultats du séminaire éclaté, du colloque, qui permettent aujourd’hui d’asseoir la meilleure stratégie pour l’avenir.

Je voudrais vous dire grandement merci, infiniment merci pour le dévouement à la cause de notre parti.  Je voudrais vous dire également merci pour votre contribution et votre présence aux obsèques du frère aîné du président Henri Konan Bédié à Daoukro, faisant la preuve de votre attachement au PDCI-RDA mais aussi et surtout au président Bédié.

Je ne saurais passer sous silence, votre participation à l’accueil et à la réussite de la visite historique du président Laurent Gbagbo à Guiglo du 7 au 8 avril 2022. Vous avez démontré, là aussi, votre détermination à renforcer la fraternité vraie à travers l’alliance entre le PDCI-RDA et le PPA-CI.

Chers militants, le Bureau Politique que nous tiendrons le 15 septembre prochain aura pour objectif principal de préparer le 13ème Congrès ordinaire. En tracer les contours et articulations, en indiquer les chantiers et les responsabilités, en dégager les voies d’exploration et de réflexion… Bref, le Bureau Politique mettra sur orbite le Congrès qui viendra mettre le PDCI-RDA en orbite pour gagner les élections locales (municipales et régionales) de 2023 et l’élection présidentielle de 2025.

Mais pour voter, il faut que nous soyons des électeurs. Pour être électeurs, il faut que nous ayons nos Cartes Nationales d’Identité et que nous soyons inscrits sur la liste électorale. C’est pourquoi je vous exhorte à l’établissement de vos pièces d’identité, surtout pour les nouveaux majeurs qui viennent d’avoir 18 ans (qui auront 18 ans et plus l’année prochaine et après) et qui devront voter en 2023 et en 2025.

Très rapidement, je vous recommande de prendre à bras le corps l’opération qui consiste à doter chaque militant des pièces d’identité et de l’inscrire sur la liste électorale. C’est seulement à ce prix que nous ferons gagner le PDCI-RDA. Je sais que vous êtes sur le terrain, nous avons mis également quelques moyens à votre disposition, je vous encourage à ne pas baisser les bras, car le défi est grand.

On nous fait dire que la révision de la liste électorale se fera au mois de novembre 2022. Il faudrait qu’à tous les niveaux, nous soyons prêts.

Je voudrais par ailleurs vous demander de rester mobilisés. Après le Bureau Politique, cap sera mis sur le Congrès qui sera un Congrès électif pour le président du parti et de renouvellement des structures du parti.

A Toulépleu, notre candidat à la présidence du parti est le Président Henri Konan Bédié, dont nous suivrons toutes les instructions aux fins d’exécution sur le terrain. Votre délégué que je suis vous demande de se mettre derrière lui pour aller à fond dans le travail du rayonnement du PDCI-RDA. Ne vous laissez pas distraire. Ne vous laissez pas détourner de vos objectifs. Parce que nous avons la grande ambition de faire avancer le PDCI-RDA de le faire gagner toutes les élections.

Pour l’atteinte de nos objectifs, nous avons des alliés politiques à Toulépleu que sont le PPA-CI, l’UDPCI, avec qui le président Bédié peaufine une stratégie commune pour la libération des Ivoiriens du joug que l’on connaît, le GPS et nous sommes en de très bons termes avec le COJEP. En somme, nous devons faire l’unité au sein de l’opposition à Toulépleu pour aller à l’assaut de toutes les élections, tout en ayant en espoir que dans le cadre d’un nouveau découpage électoral, nous ayons de nouvelles mairies dans le département de Toulépleu.

Chers militants, l’actualité dans le département de Toulépleu a été dominée ces derniers jours par la Journée d’hommage au chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara, dont j’étais membre du Comité d’organisation. Voici comment je m’y suis retrouvé.

En ma qualité de maire de la commune, j’ai reçu Mme Rachel Pouho, envoyée par les concepteurs de ladite cérémonie. Les raisons de cette cérémonie étant purement le développement, nous y avons adhéré, non pour faire allégeance à qui que ce soit dans un autre parti, mais pour savoir demander encore plus d’actes de développement au président de la République en lui disant merci pour ce qui a été déjà fait.

Le maire, étant un agent de développement de la commune, ne saurait aller contre le président de la République qui tient les rênes de l’Exécutif et les levains des décisions de développement. J’y suis donc allé dans mon rôle de maire qui cherche le développement de sa commune et par respect républicain pour le Président de la République qui est célébré.

La parole m’a été donnée en ma qualité de maire de la commune et dans mon message, j’ai salué les actions de développement, remercié le président de la République pour ses actions et j’ai insisté en l’encourageant à faire plus d’actions en faveur de nos populations, à ouvrir d’autres chantiers et de parachever ceux qui sont déjà ouverts et qui ne sont pas encore bouclés.

Je pense avoir joué mon rôle. C’est moi qui ai écrit, le 6 décembre 2021, au président de la République pour lui rappeler les chantiers en souffrance, pour lui exposer les problèmes d’ordre infrastructurels de Toulépleu… La réponse qu’il a donnée, c’est ce que nous constatons aujourd’hui sur le terrain : la reprise des travaux, tant au niveau de la route, au niveau de l’électrification qu’au niveau de l’eau potable. Nous ne sommes pas aussi ingrats, nous ne sommes pas aussi impolis pour ne pas réagir face à tout cela.

J’ai par ailleurs tenu un langage qui est que notre sœur, la ministre Anne Désirée Ouloto qui est au gouvernement et qui est en même temps présidente du Conseil régional et qui est avec le président et au cœur de l’Exécutif, nous devons l’encourager à booster le développement chez nous. Mais, dans l’exécution de son mandat, l’encourager ne veut pas dire que nous devenons RHDP. Loin s’en faut.

Comme je l’ai dit, les parkings politiques sont partagés, mais le parking du développement doit nous unir. Chacun à son parking politique, mais quand il s’agit du développement, nous devons conjuguer nos efforts. J’ai été souvent interpellé que si elle et moi sommes opposés à Toulépleu, Toulépleu connaîtra un retard. On ne me demande pas de me soumettre aux idéaux du RHDP. Elle est dans son parti, je suis dans le mien le PDCI-RDA, mais si elle, présidente du Conseil régional, et moi, maire, n’arrivons pas à accorder nos violons sur le développement, Toulépleu en souffre.

Nos deux collectivités se doivent de travailler ensemble. C’est pourquoi, je demande à tous ceux qui m’attaquent, après cette Journée d’hommage à Ouattara, d’avoir au moins pitié de Toulépleu. Et c’est pour cela que quand nous tenons nos réunions à la Mairie, nous les convoquons, ils viennent ; et quand ils tiennent les leurs, ils nous convoquent et nous y allons.

Chers militants, je vous le répète. Kah Zion a joué son rôle de maire, maitre d’œuvre du développement de Toulépleu. Kah Zion jouera encore et toujours son rôle de délégué départemental du PDCI-RDA de Toulépleu, de coordonnateur de l’Ouest montagneux du PDCI-RDA, de membre du Bureau Politique du PDCI-RDA et de secrétaire exécutif du PDCI-RDA.

Kah Zion est et demeure un pion sûr du PDCI-RDA que beaucoup voudraient avoir avec eux, mais c’est peine perdue. Si le général Robert Guéi, avec sa toute puissance, le président Laurent Gbagbo avec sa toute puissance, n’ont pas pu me plier ou m’acheter, ce n’est pas maintenant que quelqu’un va m’acheter. Je marche au rythme des pas du Président Henri Konan Bédié depuis 30 ans avec 20 ans de présence au Secrétariat général puis au Secrétariat exécutif du PDCI-RDA. Tout ce que je fais et pose comme acte politique n’a jamais été en dehors, encore moins à l’insu du président Bédié et du secrétaire exécutif.

Vive le PDCI-RDA, la lutte continue !

Je vous remercie.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Côte d’Ivoire : Voici les 10 principaux partenaires commerciaux
Next post BTS 2022 : 26.832 candidats déclarés admissibles, résultats par filières

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :