BURKINA FASO: LE JOUR OÙ MACRON A HUMILIÉ L’EX-PRÉSIDENT CHRISTIAN KABORE

Vues : 21
0 0
Durée de lecture :3 Minute, 40 Secondes
Le week-end dernier, j’ai regardé avec beaucoup de recul, le film de la rencontre entre le Président français Emmanuel MACRON et des étudiants Burkinabé à l’occasion de sa visite effectuée au Pays des Hommes Intègres en novembre 2017.
EMMANUEL MACRON AU BURKINA FASO EN 2017: RETOUR SUR UNE VISITE CONTROVERSÉE
Au-delà des difficultés qu’éprouvaient les étudiants burkinabés à formuler correctement leurs questions, j’ai été frappé par deux choses.
La première, c’est la désinvolture avec laquelle le Président français s’est adressé à son homologue burkinabé, l’ex-président Marc Christian KABORE. Non seulement il le tournait en dérision devant les étudiants qui naïvement, applaudissaient à tout rompre, mais en plus il le tutoyait et plus tard, il lui est arrivé de lui tapoter la joue, comme s’ils avaient joué aux billes ensemble !
Cette attitude irrévérencieuse, paternaliste et condescendante m’a réellement estomaqué et révolté.
J’imagine mal M. Macron agir de cette façon avec Olaf Scholz, XI Jiping ou même Kagamé !
Mais je fus encore plus écœuré de ne pas voir M. Kaboré, quitter définitivement la salle pour laisser ce donneur de leçons avec les étudiants !
Mais bon, pour le faire, il faut avoir les c…et très peu parmi ceux qui nous dirigent en ont.
Et le plus marrant, c’est qu’il se trouve des soi-disant spécialistes des questions africaines qui prétendent que c’était le début d’une ère nouvelle, celle de la fin de la « françafrique » et du début des relations décomplexées.
FOUTAISE !
Et nos zougloumen ont bien raison : « si tu te vends moins cher, on t’achète moins cher ».
Mon écœurement est tout aussi grand de voir nos présidents en visite officielle en France, être accueillis à l’aéroport par d’obscurs conseillers à l’Elysée, et au meilleur des cas par l’Ambassadeur de France dans le pays du Président qui est en visite en France, dans l’anonymat le plus complet ! Mais quand le Président Français débarque en Afrique, c’est le branle-bas de combat. Les écoles, les commerces, les administrations ferment pour 2 voire 3 jours. On déplace toutes les danses du pays à l’aéroport ; on oblige les écoliers, les élèves et d’autres personnes à former une haie, sous le soleil de plomb, de l’aéroport jusqu’au palais présidentiel.
A QUOI ÇA SERT DE S’AGRIPPER À UNE MONNAIE QU’ON N’UTILISE PAS ?
On ferme des rues à la circulation. Peu importe les désagréments que cela cause, peu importe l’argent que l’inactivité fait perdre au pays. L’essentiel, c’est de montrer au « BUANA » qu’on l’aime et qu’on lui réserve un accueil à la dimension de sa grandeur et de sa toute-puissance !
C’est qu’il nous a été donné de voir au Burkina Faso. A quoi ça sert tout ce folklore ?
La deuxième chose qui m’a marqué, c’est l’arrogance avec laquelle, le Président Français a répondu à une question relative au FCFA. Il a dit en substance que le pays qui veut quitter la zone CFA est libre de partir.
Mais diantre ! Si un pays doit partir du CFA, c’est bien la France ! Que fait-elle autour d’une monnaie qu’elle-même n’utilise pas ? Pourquoi s’agrippe-t-elle à une monnaie qui selon ses journalistes et ses spécialistes, est un fardeau pour elle ? Obligée qu’elle est de soutenir et d’en garantir la convertibilité ?
Est-ce du masochisme ? Ou est-ce le mythe du « fardeau de l’homme blanc » qui continue?
Mais nous savons, après avoir écouté NICOLAS AGBOHOU, KAKO NABUKPO et autres éminents économistes africains, que le FCFA est soutenu et garanti par nos réserves de devises déposées dans les comptes d’opérations logés au Trésor français.
Et qui nous dit que les nombreux prêts qui nous sont faits, ne proviennent pas de notre propre argent ?
Si donc la France reste inflexible sur une réforme en profondeur du FCFA, c’est qu’il n’y a pas de fardeau qu’elle porte ; tout au contraire elle casse du sucre sur notre dos ! Alors, moins d’arrogance et moins de suffisance !
Sinon à quoi ça sert de s’agripper à une monnaie qu’on n’utilise pas ?
En tout état de cause, arrive le jour où l’ivraie sera séparée du vrai.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Primature : Karim Traoré, le nouveau Directeur de Cabinet prend fonction
Next post Massacre à Moura, charnier à Gossi: Qui du Mali et de la France dit vrai ?

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :